BY DAVIDMURRAYLAW@GMAIL.COM

L'amaigrissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Homme qui marche, Alberto Giacometti, 1960

Guggenheim, Bilbao

 

Je retrouve la silhouette du garçon de ma jeunesse

M’efforçant d’être plus beau que je ne l’ai jamais été

J’ai peur que tu ne veuilles pas de moi,

De mes joux creusées et de mon abdomen aplati.

 

Contre quoi poserais-tu tes lèvres?
Que saisiraient tes doigts dans les derniers instants de l’amour?
Je m’efforce de résister à ta beauté
Je sais cela être le meilleur combat mais pas celui que je puisse gagner                                                                                                                                                                                  

Déjà, cela m’insuffle une énergie qui ne connaît pas de limites.

C’est aussi un premier avertissement

Je m’attends à ce qu’au fil de ma transformation

Les femmes se jetteront à mes pieds, en nombre croissant.

Je pourrais m’intéresser à une fille plus jeune que toi
Je renoncerais peut-être même à mes efforts pour sauver le monde

Ceux-ci ne sont de toutes les manières pas très fructueux 

S’il vous plait sauvez moi avant que je ne devienne trop maigre


S’il te plaît sauve moi avant que je ne devienne trop maigre

Cliquez ici pour lire en allemand

Cliquez ici pour lire en anglais

Cliquez ici pour lire en russe

Cliquez ici pour lire en espagnol

Skinniing.png

Previous

          Monde sans

Next

      Claudiquant